eXTReMe Tracker
stage géobiologie et esprits de la nature Vincent Givord géobiologueGéobiologue Toulouse Géobiologie harmonisation habitat pollution électromagnétique stages

Compléments

Les valeurs d'exposition recommandées

rayonnement basse fréquence / courant alternatif 230 V - 50 Hz

Divers organismes en Europe recommandent des valeurs de cet ordre :


jour nuit
champ électrique (en Volts/mètre) 10 V/m 1 V/m
champ magnétique (en Nanotesla) 100 nT 10 nT

Rayonnements haute fréquence / technologies sans fil

Recommandations du MAES/IBN (organisme allemand de Biologie du bâtiment) :
Degré d'anomalie par densité de rayonnement hautes fréquences en micro-Watts par mètre carré (µW/m²)


aucune anomalie faible anomalie forte anomalie anomalie extrême
rayonnement pulsé < 0,1 µW/m² 0,1 à 5 µW/m² 5 à 100 µW/m² 100 µW/m²
rayonnement
non pulsé
< 1 µW/m² 1 à 50 µW/m² 50 à 100 µW/m² 1000 µW/m²

Valeurs préconisées selon le principe de précaution de Salzburg (Autriche) en 1998 :
1000 µW/m² = 1mW/m² = 0,614 V/m

Valeurs préconisées selon le principe de précaution de Salzburg (Autriche) en 2002 :
10 µW/m² = 0,061 V/m à l'extérieur
1 µW/m² = 0,019 V/m à l'intérieur

Situation française :
Définissant les limites d'exposition légales, le Décret N°2002-775 du 3 mai 2002 qui s'applique toujours aujourd'hui reste entouré d'un certain mystère concernant son élaboration et son adoption.

En 2005, la proposition de loi N° 2491 puis en 2006 la proposition de loi N° 3263 préconisaient un niveau maximal d'exposition de 0,6 V/m (1000 µW/m²). Ces propositions de loi n'ont jamais été présentées à l'Assemblée Nationale.

Les normes toujours en vigueur actuellement en France :

GSM 900 41,9V/m = 4 500 000 µW/m²
GSM 1800 58,5 V/m = 9 000 000 µW/m²
UMTS 2200 61 V/m = 10 000 000 µW/m²

Dans les faits, heureusement, de telles puissances d'émission ne sont jamais employées. Mais la montée des technologies UMTS liée à la vidéo sur mobile fait craindre une augmentation significative du rayonnement haute fréquence.

Depuis le 18 octobre 2006, de telles normes sont caduques sur le papier. En effet, la directive européenne 89/336/CEE du 15/12/2004 sur la compatibilité électromagnétique fixe un seuil d'exposition maximal de 3V/m . Elle a été transcrite en droit français le 18/10/2006 et est donc pleinement applicable.